Accueil
Accueil   >   Recherche : Le CARRA - UR 3094   >   Thèmes de recherche

Thèmes de recherche

UR 3094 « CARRA »
Centre d’Analyse des Rhétoriques Religieuses de l’Antiquité

 

Thèmes de recherche du CARRA pour le contrat 2018-2022

 

Thème n° 1 (transversal) : Bibliographie analytique de la prière gréco-romaine

Ce programme apparaît dès la création du CARRA et n’a cessé depuis de fonctionner. Le travail de coordination est assuré par C. Notter sous la responsabilité directe des responsables de l’unité, avec l'objectif de constituer le troisième supplément de la « bibliographie ». Le dépouillement des publications et revues françaises et internationales permettra de solliciter l’ensemble des membres de l’unité pour rédiger des fiches destinées à enrichir une banque de données bibliographiques. Ce troisième supplément doit être publié sous une forme numérique.

 

Thème n° 2 : Les rhétoriques de la confrontation (resp. J. Goeken et C. Schneider)

Ce thème se décline en trois « sous-thèmes » : 1. Théorie et pratique du parallèle : σύγκρισις et comparatio 2. Discorsi immaginari: declamazione e letteratura in età imperiale. Grecs et Romains. 3. Phantasia : voir et faire voir l’invisible. Les mots et la vision. Le point commun de ces trois sujets d’étude est l’étude de la notion de « confrontation » telle qu’elle se manifeste principalement dans les textes rhétoriques de l’Antiquité gréco-romaine. La première partie dévolue à la « σύγκρισις / comparatio » s’affiche comme un projet totalement innovant par rapport au contrat précédent, tandis que les 2e et 3e parties représentent un approfondissement de la recherche dans le souci de développer une réflexion fructueuse dans les deux domaines concernés. Ce thème réunit un groupe de chercheurs internationaux. Ce thème inclut les travaux en cours de C. Schneider portant sur la traduction et le commentaire du Ps.-Quint.

 

Thème n° 3 : Programme Aelius Aristide (resp. L. Pernot)

Le Programme Aristide, inclus dans le précédent contrat au sein de l’axe « édition de textes rhétoriques et grammaticaux », devient un thème à part entière, ce qui, vu l’ampleur du travail, est totalement justifié. L’objectif principal en est, à terme, l’édition de l’ensemble du corpus aristidien dans la « Collection des Universités de France » à travers une répartition des tâches au sein d’un groupe de chercheurs international. Un calendrier prévisionnel prévoit la parution d’un grand nombre de volumes dans le cadre du prochain contrat.

 

Thème n° 4 : Constitution et transmission du savoir dans l’antiquite gréco-romaine (resp. M. Pfaff)

Ce thème prend le relais de l’axe intitulé Encyclopédisme médical antique dans le contrat 2013-2017, témoignant d’un élargissement conséquent. Il s’agit d’analyser la valeur épistémologique du concret et son efficacité pédagogique comme support d’un savoir en construction.

  • Journée d’études, novembre 2017 : Le charme du concret. Le détail révélateur du savoir.

Une grande part de la littérature antique contient des passages qui se proposent d’enseigner une vision du monde, une technique ou un savoir-faire. Le texte condense alors le savoir sous une forme non-narrative, dans une structure formelle qui apparaît comme une digression, un ornement qui interrompt le cours du récit. Par ailleurs, certains monuments publics proposent des images dans lesquelles un détail concret évoque tout un système de représentation, et le charme du concret opère alors par métonymie : le petit détail résume, à lui seul, la vaste scène dans laquelle il prétend s’inscrire. Dans ce jeu de va-et-vient entre deux échelles se révèlent les enjeux du savoir exposé et transmis.

  • Colloque international en 2 volets, novembre 2020 et mars 2021 : Savoir et collection.

La collection est envisagée comme le contexte où s’élabore un savoir. Le rassemblement d’objets d’origines variées transforme le statut de chacun, quand il prend place dans le corpus. Dans l’Antiquité, le concret suscite, dès l’époque hellénistique, plus d’intérêt que la théorie. C’est qu’il propose, derrière sa facilité apparente, un savoir à plusieurs niveaux. Par le concret, l’auteur conduit le lecteur ou le spectateur à changer de perspective, ce qui est facilité par le charme et la matérialité du détail. Le savoir que porte ou cristallise un objet concret s’enrichit par la confrontation à d’autres éléments de la collection, comme dans la liste ou l’encyclopédie, formes ouvertes d’un savoir en expansion.

 

Thème n° 5 : Sociolectes et courants religieux de l’Antiquité grecque (resp. M. Philonenko)

Ce thème représente la continuité attendue et nécessaire d’un axe émergent engagé par M. Philonenko, membre de l’Institut, qui a quitté l’unité EA 4378, pour entrer au CARRA à partir de 2016. Sa collaboration de longue date avec le CARRA (participation au programme IdEx Translatiopiloté par le CARRA en 2013-2015) lui a permis de s’intégrer sans difficultés au sein de l’unité pour proposer une étude originale. L’enquête prévue pour 2018-2022 est d’ordre philologique, centrée sur lalangue religieuse en usage chez les Esséniens à Qoumrân et porte sur des expressions attestées en grecou en hébreu. Ce travail s’inscrit tout particulièrement dans la spécialisation du CARRA dans le domaine des rhétoriques religieuses de l’Antiquité.

 

Thème n° 6 : Ateliers de traduction (resp. A. Arbo)

Ce thème entièrement nouveau s’inscrit dans la continuité de l’IdEx Translatio dirigé par la CARRA de 2013-2015. Il se subdivise en deux parties, avec comme objectif unique la publication de traductions, l’une d’un texte latin, l’autre d’un texte grec. Le projet latin porte sur le livre V du récit de la destruction de Jérusalem par le Pseudo-Hégésippe, que l’on date aux alentours du milieu du IVe s., sorte de libre adaptation de la Guerre des Juifs de Flavius Josèphe. Le projet grec porte sur les Vies des sophistes de Philostrate, texte dont il n’existe aucune traduction en français à l’heure actuelle, lacune regrettable alors qu’il est de plus en plus étudié et pris comme témoin dans le cadre des nombreuses études sur la Seconde Sophistique. Dans les deux cas, ce travail exigeant sera mené par des groupes pluridisciplinaires (lettres, histoire, théologie) constituées par des chercheurs strasbourgeois, maiségalement issus d’autres universités. Durant toute la durée du contrat les étudiants seront associés à ces travaux par des réunions et des groupes de travail.

 

Thème n° 7 : L’Humanisme rhénan (resp. J. Hirstein)

Ce thème se situe dans la continuité de l’axe du contrat 2013-2017 qui a permis la publication du premier volume de la correspondance de Beatus Rhenaus (2013). Ce projet ambitieux est fortement ancré dans le tissu régional et la poursuite de la publication de la correspondance de l’humaniste s’impose car elle est attendue par la communauté scientifique internationale. Les années 2018-2022 doivent donc voir la parution des volumes 2 et 3 de la correspondance de Beatus Rhenanus et permettre la tenue d’un colloque sur « Beatus Rhenanus et l’histoire » en juin 2021.

 

Thème n° 8 : Séminaire doctoral (resp. F. Chapot)

 


Search & Find

Flux RSS

Actualités

déc. 1 2021

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution le 3 décembre 2021 de l'anthologie sur les...

nov. 24 2021

La prochaine séance du séminaire doctoral du CARRA se tiendra le mercredi 1er décembre 2021, de 14h...